‹ Retour

Jeu « Own Yourself » – Et si vous montiez sur scène avec Naâman ?

Jeu « Own Yourself » – Et si vous montiez sur scène avec Naâman ?

Téléchargez la partition de la chanson « Own yourself », chantez votre propre version et rejoignez peut-être Naâman sur scène au Trianon (Paris) les 28 et 29 septembre 2018. Découvrez également une interview exclusive de l’artiste.

« Own Yourself – Naâman »
(cliquez sur l’image pour télécharger le fichier Guitar Pro 7)

 Téléchargez la partition en PDF : Naaman – Own Yourself

Les paroles sont disponibles ici.

 

 

Le jeu

C’est tout simple, il s’agit de faire une reprise de la chanson « Own Yourself » de Naâman et de l’envoyer sur ce site. Trouvez les modalités du jeu ici : Own Yourself Cover Contest. Découvrez Guitar Pro 7 en téléchargeant la version d’essai gratuite ici.

 

L’interview

Entre deux concerts ou un voyage à l’autre bout du monde, Naâman a gentiment accepté de nous parler de sa passion pour la guitare.

 

Quand as-tu commencé la guitare ?

J’ai commencé à 12, 13 ans. Mon père et mon prof d’histoire géo sont les deux personnes qui m’ont appris la guitare. J’ai commencé par la guitare électrique mais je n’ai pas continué. C’est vraiment la guitare classique qui m’a plu.

 

Est-ce-que tu utilises Guitar Pro ?

Oui je l’ai utilisé il y a longtemps quand j’ai commencé la guitare. Quand je cherchais des tablatures pendant mes premières années d’apprentissage. Je vais découvrir et tester Guitar Pro 7 avec plaisir.

 

Sur scène tu joues sur quel type de guitare ?

Je joue sur guitare classique. J’aime beaucoup les cordes en nylon. Pour le reggae, je trouve que les cordes en nylon sont parfaites. Il y a une douceur dans le jeu. Je joue sur LAG principalement. J’ai deux guitares classiques de la marque LAG que j’utilise comme guitares de voyage. Je cherchais des guitares pouvant encaisser des voyages à l’Himalaya par exemple.

 

Composes-tu guitare à la main ?

Non. Beaucoup de mes morceaux sont composés sans guitare, c’est-à-dire directement avec des parties instrumentales composées par mon équipe. Mais il y a énormément de morceaux que j’ai pas enregistrés qui sont directement composés à la guitare.

 

Peux-tu nous parler de ton guitariste et de ton bassiste ?

Oui c’est Quentin Dupont, c’est un véritable passionné de guitare. On s’est rencontré à l’époque où je cherchais des musiciens.

 

 

Cela fait 9 ans que nous travaillons ensemble. C’est à la fois un ami et un collègue de travail. Quentin joue avec une guitare Gibson ES 335, une guitare jazz qu’utilisait par exemple BB King. Son pedalboard est bien fourni en pédales d’effets car on balaye de nombreux styles différents : le reggae, la soul, le hip-hop, la funk et la pop. Sur scène, il joue sur l’ampli à lampes Twin Reverb de Fender. C’est idéal pour les rythmiques en son clair. 

Mon bassiste s’appelle Thomas Cirade. Il a rejoint le groupe en juin 2017 et il est très talentueux.

 

 

On s’était déjà croisé en studio en décembre 2016 quand on avait enregistré l’album « Beyond » ensemble. Il a joué avec beaucoup de groupes différents comme les Mighty Diamonds, l’Equipée Zion ou encore avec Pierpoljak.
Sa basse préférée du moment c’est une guitare basse à 5 cordes de la marque Music Man. Elle a un son très moderne et pas envahissant. Sur scène une pédale de la marque « Le Bass » remplace et simule son ampli.

 

Et pour ton troisième album, j’ai vu que tu as travaillé avec Tryo ?

Oui on a travaillé avec l’un des guitaristes qui s’appelle Manu. Il habite en Bretagne et il a une maison avec un studio d’enregistrement. On est allé faire la maquette chez lui pendant deux semaines. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup. Le percussionniste Danielito a également participé à la musique de deux ou trois morceaux de l’album. Ils m’avaient invité à l’un de leur concert au Reggae Sun ska festival pour un freestyle. Il y avait 20 000 personnes. C’était incroyable, un rêve de gosse qui s’est réalisé.

 

Quels groupes de Reggae actuels apprécies-tu ?

Dub Inc tire le reggae vers l’avant. Ils ont une façon de travailler qui est exemplaire. J’ai de super affinités avec Raging Fyah.

 

Le clip Own Yourself  vient de sortir, parle-nous de ce nouveau morceau.

C’est un morceau dont je suis assez fier. Pour moi c’est le morceau le plus abouti de toute ma carrière jusqu’à présent. C’est un morceau qui me représente bien. Le message de cette chanson c’est : comment peux-tu m’aimer si tu t’aimes pas toi même ? Il faut déblayer son intérieur profond pour réussir à reconnecter son amour propre car c’est la base de tout. Si on s’aime pas, si on a pas cette confiance en soi tout s’effondre à côté. On est incapable d’avoir une relation stable ou avoir quoique ce soit.

Il faut se reconnecter à nos valeurs profondes, on a tous un potentiel immense à déployer. Peu importe si on ne fait pas les choses de façon classique ou académique. On a tous un super potentiel.

 

Quels-sont tes projets ?

Les concerts et les voyages, je pars très bientôt pour le Népal. J’ai un autre projet qui serait de reverser une partie des gains de mes concerts à des oeuvres humanitaires. C’est très important pour moi.

 

Pour suivre Naâman

Tentez votre chance et jouez avec Naâman

Site Internet officiel de Naâman

Page Facebook

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible.