‹ Retour

La sonorité d’un ampli à lampes dans Guitar Pro

La sonorité d’un ampli à lampes dans Guitar Pro

Dans cet article, Bobby Kittleberger (rédacteur en chef de Guitar Chalk) va vous guider à travers le processus de construction d’une sonorité ampli à lampes en utilisant uniquement les fonctionnalités et les outils de Guitar Pro 7.

Une fois que vous savez comment créer ce son, vous pouvez l’utiliser dans vos compos et tablatures. Bobby utilisera à la fois des captures d’écran et des extraits sonores pour illustrer la manip.

Bien que Guitar Pro soit avant tout un outil utilisé pour éditer des partitions et tablatures de guitare, il dispose également d’outils de modélisation et de lecture assez avancés ajoutés dans les versions plus récentes (principalement 6 et 7). Ces fonctionnalités ne permettent pas de s’enregistrer mais d’imiter et de modéliser différentes tonalités et sons qui fournissent un contexte à la musique que vous écrivez avec une large gamme de sons de guitare et d’amplis.

Commençons d’abord par un projet vide dans GP7.

 

Je préfère généralement désactiver la notation standard et n’utiliser que la tablature. Cette option est réglable dans la section NOTATION MUSICALE de la barre latérale droite. Je vais aussi mettre en place un riff à utiliser pour échantillonner les sons avec lesquels nous allons travailler.

 

Maintenant, pour affiner les sons à lire, vous utiliserez la section SONS qui se trouve également sur la barre latérale droite de l’onglet PISTE. J’ai commencé ma tablature avec un son de guitare électrique overdrive.

 


Voici à quoi ressemblent nos trois accords avec ce réglage par défaut :

 

 

Pas mal, mais ça ne ressemble pas forcément à un ampli à lampes. Les meilleurs amplis à lampes ont un son chaud typé et des sonorités vintage qu’il est difficile de reproduire avec du matériel numérique. Voyons si on peut composer quelque chose avec un peu plus de chaleur. Cliquez sur le menu déroulant SONS et allez dans Electric Guitars – Clean Guitar – Blues.

Vous pouvez également renommer votre son. J’ai appelé le mien « GP7 Tube Amp. »

Ensuite, cliquez sur le menu déroulant BANQUE et allez dans Electric Guitars – Tele.


Ensuite, éteignez le compresseur « Sorr' » en cliquant sur l’icône d’alimentation à côté de celui-ci.


Maintenant, votre ampli de guitare est listé dans la chaîne d’effets comme « Vintage ». Cliquez dessus et allez dans Guitar Amp – Top-30.

Ceci devrait faire apparaître l’interface d’amplificateur suivante. Les boutons seront tous réglés à 12 heures par défaut si c’est la première fois que vous utilisez ce modèle d’ampli. Réglez-les à peu près à l’endroit où je les ai mis sur cette photo :

 

Vous pouvez régler les boutons Reverb et Tremolo comme vous le souhaitez. La Reverb permet de simuler l’acoustique d’une pièce plus ou moins large, il donne de l’espace et de l’épaisseur au son. Le Tremolo est une variation cyclique du volume du signal afin de créer un effet rythmique. Voici l’audio que nous obtenons :

 

 

Essayons ce même modèle avec quelques bends et une mélodie au lieu d’une suite d’accords. Voici le plan que je vais utiliser :

Dans cet extrait audio, vous pouvez vraiment commencer à entendre la douceur du son.

 

 

Nous pouvons maintenant utiliser l’égaliseur global pour peaufiner un peu plus les choses et affiner le son.

Appuyez sur F8 pour vous assurer que Guitar Pro affiche la vue globale. En bas de l’interface GP7, vous devriez voir une section intitulée « Pistes ». De là, cliquez sur la petite icône d’égaliseur, puis activez l’égaliseur ON.

De là, cliquez sur Presets – Electric Guitar (Clean) – Sweet Clean Rhythm EGT. Tous les boutons de l’égaliseur vont se régler automatiquement pour vous. J’ai modifié un peu les réglages pour arriver au son qui me plait. Ce réglage fait « croquer » les aigus et les graves ont un son chaud que l’on peut attendre d’un ampli à lampes.

 


Voici le fichier audio final que j’ai exporté en utilisant ces paramètres :

 

 

Conclusion

C’est loin d’être parfait, mais c’est la manipulation qui m’a permise de répliquer un ampli à lampes dans le logiciel Guitar Pro. Le résultat n’est pas mal pour un logiciel d’édition de partition dont la fonction principale n’a rien à voir avec la modélisation d’ampli. J’ai trouvé cette fonctionnalité incroyablement utile pour modéliser les partitions que je crée et fournir des exemples audibles, surtout lorsque j’écris quelque chose d’éducatif.

A mon avis, la section SONS que Arobas Music a intégré dans son logiciel est largement sous-utilisée et sous-estimée. C’est une ressource fantastique pour les enseignants, les élèves et même les utilisateurs occasionnels qui veulent créer des partitions simples mais qui sonnent bien.

Si vous avez des questions concernant ce tutoriel ou le logiciel Guitar Pro en général, n’hésitez pas à les laisser un commentaire ci-dessous. Je ferai de mon mieux pour y répondre.

– Bobby Kittleberger

 

Bobby a été diplômé de Bridgewater College en 2008 avec un diplôme en informatique tout en ayant joué de la guitare depuis son 9ème anniversaire. Depuis, il a travaillé au développement de contenu pour guitare et musique avec plusieurs grandes marques et publications, dont Guitar World, Guitar Player, Harmony Central, Paul Reed Smith, et Seymour Duncan.

Il est également l’auteur du livre The Guitar Player’s Plain English Guide to Music Theory. Vous pouvez le joindre sur Twitter.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas visible.